VACCINATION ANTI GRIPPALE

vaccin-grippal
La grippe saisonnière

Chaque année, Santé Publique France dresse le bilan de la morbi- mortalité de la grippe. Pour ces 3 dernières saisons, ce tableau récapitulatif présente quelques chiffres clés.

Durée d’épidémie

Type de virus

Nombre de passages aux urgences

Nombre d’hospitalisations

Nombre de cas graves

Saison 2014/2015

9 semaines

A H3N2 (55%)

30 000

(10,4%)

3133 (dont 47% ≥

65 ans)

1597 (48% ≥ 65

ans) 239 décès

Saison 2015/2016

11 semaines

B/Victoria H3N2 (70%)

49 500 (61%

< 15 ans)

3050 (dont 46% <

15 ans)

1109 (39% ≥

65 ans)

215 décès

Saison 2016/2017

11 semaines

A H3N2 (98%)

41 000

6500 (16%) (dont

69% ≥ 65 ans)

1469 (67% ≥ 65

ans)

231 décès (15%)

Selon le diaporama « La grippe, une infection banale, souvent mortelle chez le sujet âgé » du Dr Biron – source : InVS, Rapport Grippe, Bilan des saisons 2014-2015, 2015-2016, 2016-2017

Les souches du vaccin trivalent antigrippal 2017-2018 : A/Michigan/45/2015 (H1N1)pdm09 (nouvelle souche) ; A/Hong Kong/4801/2014 (H3N2) (sans changement) ; B/Brisbane/60/2008 (sans changement).

Les vaccins antigrippaux trivalents disponibles et pris en charge par l’Assurance Maladie pour la campagne 2017-2018 sont : IMMUGRIP®, INFLUVAC®, VAXIGRIP®.

Pour être efficace contre le virus circulant et parce ce que la protection conférée par le vaccin est de 6 à 9 mois, il faut se vacciner tous les ans.

Le vaccin contre la grippe ne contenant aucun virus vivant, il ne peut pas donner la grippe et peut être utilisé pendant la grossesse.

  1. La prévention pour diminuer le risque de grippe

    La vaccination est la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications. Il faut cependant 15 jours après la vaccination pour être protégé.

    Les mesures barrières

-Se laver fréquemment les mains

-Utiliser des solutions hydro-alcooliques

-Porter un masque

– Limiter les contacts avec les personnes malades

          Les antiviraux

à dose curative ou préventive des personnes à risque en post exposition, dans 48 heures après le début des signes

  1. Les vaccinations et la grossesse

La vaccination de la future mère de famille doit être à jour, afin de se protéger des infections potentiellement sévères pour elle-même ou l’enfant à naître.

Tableau synthétique des vaccinations recommandées autour de la grossesse :

Avant la grossesse

Pendant la grossesse

En post-partum

Coqueluche (dTPca)

Coqueluche (dTPca)

Rougeole-rubéole-oreillons (ROR)

Grippe

Rougeole-rubéole-oreillons (ROR)

Varicelle

Varicelle

Vaccinations recommandées dans des situations particulières : pneumocoque, hépatite B, fièvre jaune…

Vaccinations en fonction du bénéfice/risque en cas d’exposition particulière, les voyageurs notamment : dTP, hépatite A et B, fièvre jaune

Vaccinations recommandées dans des situations particulières : pneumocoque, hépatite B, fièvre jaune…

Infections invasives à méningocoque C jusqu’à 24 ans

Infections invasives à méningocoque C jusqu’à 24 ans

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site www.santepubliquefrance.fr