RAMADAN et bilan biologique sanguin

Le jeûne du mois de Ramadan altère de façon significative l’équilibre glycémique et le bilan lipidique chez le diabétique de type 1 et le diabétique de type 2 déjà mal équilibré avant le début du jeûne mais il semble avoir peu d’effets chez les patients diabétiques de type 2 bien équilibrés avant Ramadan et les sujets sains.

 

La période de Ramadan est aussi à l’origine de nombreuses mais légères modifications des constantes biochimiques, hématologiques et physiologiques ainsi que de petites variations du taux de certaines hormones ayant un rythme de sécrétion nycthéméral. Il faut noter l’absence de conséquences pathologiques de ces modifications. Le sujet sain peut donc jeûner sans risque.

 

Voici les principales modifications observées au cours et en fin de Ramadan :
– les modifications du profil lipidique observées à la fin de la période de jeûne perdurent un mois après le Ramadan.
– absence de modification du taux de fructosamine et d’hémoglobine glycosylée chez le sujet sain.
– absence d’impact négatif sur le métabolisme glucidique des sujets sains. Les variations observées sont en rapport avec les changements de rythme des repas.
urée, acide urique : les variations dépendent des changements d’habitudes alimentaires, les repas étant plutôt hyper-protéinés par rapport à la période hors Ramadan.
– le rythme nycthéméral de la sécrétion du cortisol est globalement conservé pendant le mois de Ramadan. Cependant, le jeûne et/ou les perturbations du sommeil s’accompagnent d’une baisse du taux de cortisol le matin et d’une élévation plus nette le soir.
– la sensibilité de la surrénale à la stimulation par l’ACTH ne paraît pas modifiée.

– les taux de TSH et de thyroglobuline restent inchangés au cours du jeûne. Il en est de même pour les hormones thyroïdiennes T3 libre et T4 libre.

 

Pour de plus amples informations, voici les sources bibliographiques ayant permis la rédaction de cet article :

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1262363612713058

https://www.em-consulte.com/article/1078852/article/ramadan-chez-le-diabetique-de-type%C2%A02

https://www.em-consulte.com/article/76760/la-pratique-du-jeune-du-mois-de-ramadan-chez-le-di

Thèse de médecine à l’Université de Lorraine sur le sujet : https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733883/document